Espace Connexion
 
 
Oubli ? | Changer ?
 

> Créer un espace personnel FSM

 
 
 
 
 
 

Veille du 22/05 au 02/06 VEILLE SEMAINE Veille du 09/05 au 12/05/17

_ RÉGLEMENTAIRE _

 

 

- Hôpital : Parution de la liste actualisée des missions d’intérêt général en MCO et SSR.

Un arrêté paru jeudi 11 mai au Journal officiel actualise la liste des structures, programmes, actions, actes et produits financés au titre des missions d'intérêt général (MIG) pour les établissements de MCO et pour ceux de SSR.

En MCO, trois nouvelles MIG ont été créées :

  • F19 : le centre national de référence en hémobiologie périnatale,
  • H13 : le centre national pour les malades jeunes, Alzheimer et maladies apparentées (CNR-MAJ),
  • H14 : le centre de référence sur les agents tératogènes (Crat).

En SSR, la liste comprend six nouvelles MIG :

  • V10 : hyperspécialisation,
  • V11 : La rémunération, les charges sociales des personnels mis à disposition auprès des organisations syndicales nationales représentatives des personnels des établissements de SSR,
  • V12 : équipes mobiles en SSR,
  • V13 : unités cognitivo-comportementales,
  • V14 : plateaux techniques spécialisés (PTS),
  • V15 : ateliers d’appareillage.

 

Arrêté publié au Journal Officiel

https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?id=JORFTEXT000034677228

 

 

_ NOMINATIONS _

 

 

- Agnès Buzyn nommée ministre des solidarités et de la santé.

Le secrétaire général de l’Elysée, Alexis Kohler, a annoncé le 17 mai 2017 la nomination d’Agnès Buzyn, présidente du collège de la HAS, en tant que ministre des solidarités et de la santé dans le premier gouvernement d’Edouard Philippe.

 

http://social-sante.gouv.fr/actualites/actualites-du-ministere/article/agnes-buzyn-est-nommee-ministre-des-solidarites-et-de-la-sante

 

 

- Gilles de Margerie nommé directeur de cabinet d’Agnès Buzyn.

La ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn, a choisi Gilles de Margerie, qui était jusqu’à présent directeur général du groupe de protection sociale Humanis, en tant que directeur de cabinet.

 

 

- Sophie Ferracci : Cheffe de cabinet d’Agnès Buzyn.

Sophie Ferracci, qui a été cheffe du cabinet d’Emmanuel Macron au ministère de l’économie, de l’industrie et du numérique, occupera la même fonction auprès de la ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn.

 

 

- Les 4 conseils de gouvernance de Santé publique France en ordre de marche.

Dans un communiqué diffusé lundi 15 mai 2017, l’Agence nationale de santé publique précise l’ensemble des membres des 4 conseils de gouvernance de Santé publique France et sa déontologie. Il s’agit :

  • D’un conseil d’administration : M. Lionel Collet est nommé à la présidence.
  • D’un conseil scientifique, avec pour président le Professeur Philippe Quénel, médecin épidémiologiste, spécialiste en santé-environnement.
  • D’un comité d’éthique et de déontologie. L’économiste et sociologue Martine Bungener a été élue à la présidence.
  • Et d’un comité d’orientation et de dialogue avec Chantal de Singly à sa présidence.

Par ailleurs, Frédérique Claudot, juriste de formation et Docteur en Droit Public et Sciences Politiques et membre du Comité d’éthique et de déontologie de l’agence a été nommée déontologue.

 

Communiqué de presse

http://www.santepubliquefrance.fr/Accueil-Presse/Tous-les-communiques/Gouvernance-de-Sante-publique-France-nomination-et-election-des-presidents-de-trois-instances-et-d-une-deontologue

 

 

_ ACTUALITÉS _

 

 

- Les médecins d’ici à 2040 : une population plus jeune, plus féminisée et plus souvent salariée.

La dernière étude de la Drees sur les projections des effectifs médicaux dessine le profil des futurs médecins à l’horizon 2040 : une population plus jeune, plus féminisée et plus souvent salariée. Compte tenu du vieillissement de la population, l’offre médicale devrait croître moins vite que la demande. Pour autant, la pénurie de médecins annoncée depuis des années ne sera pas réelle au regard du taux de nouveaux médecins diplômés à l’étranger qui s’inscrivent chaque année à l’Ordre et l’importance proportion de médecins en cumul emploi-retraite.

 

Étude du DRESS

http://drees.social-sante.gouv.fr/IMG/pdf/er1011.pdf

 

 

- Drees : Projection d’activité hospitalière à l’horizon 2030.

Un dossier de la Drees, publié le 11 mai dernier, présente les projections d'activité hospitalière de court séjour à l'horizon 2030, « calculées à partir d'hypothèses construites avec un groupe d'experts, et tenant compte des évolutions démographiques à venir ». Ces hypothèses s'appuient sur un meilleur suivi en ville de certaines pathologies chroniques, des progrès techniques et des changements de pratiques dans certaines prises en charge hospitalières.

 

Dossier du Dress

http://drees.social-sante.gouv.fr/IMG/pdf/dd18.pdf

 

 

- Les Directeurs Généraux de CHU demandent une "renégociation" de l'Ondam pour 2017.

La conférence des directeurs généraux de CHU a souhaité alerter le nouveau Président  sur une campagne budgétaire qu’ils jugent « instable ». Sa demande est claire : une renégociation urgente de l’Ondam limitée cette année à 2,1% pour l’hôpital public.

Les 32 établissements universitaires redoutent de ne pouvoir « assurer pleinement leurs missions de santé publique ». La Conférence souhaite ainsi « pouvoir s’entretenir très vite avec le nouveau ministre de la santé afin de trouver une solution à la crise annoncée provoquée par une campagne tarifaire qui met le monde hospitalier sous pression ».

 

Communiqué de presse

http://www.reseau-chu.org/article/presidentielle2017-les-chu-felicitent-emmanuel-macron-et-alertent-le-nouveau-president-sur-une/

 

 

- Hospitalisations évitables : la DGOS et l’ATIH lancent 3 nouveaux indicateurs.

La DGOS a annoncé, jeudi 18 mai 2017 dans un communiqué, qu’elle lance 3 nouveaux indicateurs afin de quantifier les ré-hospitalisations et les « hospitalisations potentiellement évitables », en partenariat avec l’ATIH. Ces indicateurs sont mis à disposition des professionnels visant notamment à les « amener à s’interroger sur leurs pratiques ».

Le premier est un indicateur de résultat intra-hospitalier : le taux de ré-hospitalisation dans un délai de 1 à 7 jours, dit RH7 ». C’est un indicateur « de vigilance et d’alerte qui concerne en premier lieu les établissement de santé en MCO ».

Les 2 autres nouveaux indicateurs sont dits « de coordination territoriale » : le taux de ré-hospitalisation dans un délai de 1 à 30 jours (RH30) et le taux d’hospitalisation potentiellement évitable (HPE).

Ils sont conçus pour « éclairer les professionnels de santé d’un territoire donné sur les modalités d’organisation menant à des hospitalisations non adéquates ou, au contraire, sur des mesures d’anticipation ou de coordination favorisant une baisse du nombre de séjours ».

 

Communiqué de la DGOS

http://social-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/qualite-des-soins-et-pratiques/qualite/les-indicateurs/article/re-hospitalisation-coordination

 

Retour