Espace Connexion
 
 
Changer/Oubli ?
 

> Créer un espace personnel FSM

 
 
 
 
 
 

Veille du 04.02.2019 au 08.02.2019 VEILLE SEMAINE Veille du 21.01.2019 au 25.01.2019

_ REGLEMENTAIRE _

 

 

- Programmes nationaux de recherche en santé 2019 : reconduction des priorités de 2018.

L’instruction de la DGOS lance la campagne 2019 des appels à projets de recherche sur les soins et l’offre de soins.

Les projets de recherche en soins primaire, en psychiatrie (en particulier en pédopsychiatrie) et ceux portant sur différents types de prévention en santé seront prioritaires dans le cadre de la campagne 2019, notamment le PHRC.

Ces appels à projets s’inscrivent dans les cinq programmes ministériels de recherche appliquée en santé couvrant les champs de la recherche translationnelle, clinique, médico-économique, organisationnelle et paramédicale. Les projets de recherche sélectionnés dans ce cadre ont pour objectif l’amélioration des prises en charge des patients et celle de la performance du système de soins.

 

Instruction de la DGOS

 

 

_ NOMINATIONS _

 

 

- Nomination d’un nouveau secrétaire d’Etat auprès d’Agnès Buzyn.

Adrien Taquet, député LREM des Hauts-de-Seine, a été nommé secrétaire d’Etat auprès de la ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn. Il sera chargé de la protection de l’enfance.

Il s’agit du deuxième secrétaire d’Etat nommé auprès d’Agnès Buzyn, après Christelle Dubos en octobre 2018.

 

Communiqué de presse

 

 

- Anne-Marie Curat réélue présidente de l’ordre des sages-femmes.

Anne-Marie Curat a été réélue à la présidence du Cnosf.

A l’occasion de cette élection, Marianne Benoit Truong Canh a été désignée vice-présidente ; Isabelle Derrendinger secrétaire générale ; Sandrine Brame trésorière et Cécile Moulinier vice-présidente adjointe.

 

Communiqué de presse

 

 

- Le Dr Luc Duquesnel réélu président des Généralistes-CSMF.

Le Dr Luc Duquesnel, médecin généraliste à Mayenne, a été réélu à l’unanimité président des Généralistes-CSMF par son comité directeur. Il entame un nouveau mandat de 4 ans.

En plus, de l’élection du Dr Luc Duquesnel, le nouveau bureau national des Généralistes-CSMF a également été renouvelé.

 

Communiqué de presse

 

 

_ ACTUALITES _

 

 

- Financement du système de santé : remise du rapport Aubert.

La « task force » sur la réforme du financement du système de santé, pilotée par Jean-Marc Aubert, juge notamment nécessaire d’intégrer davantage de paiement à la qualité et à la pertinence, sur la base d’indicateurs de processus mais aussi de résultats, tant en ville qu’à l’hôpital.

Dans leur rapport, les auteurs préconisent également de diversifier le financement des soins à travers un « paiement combiné » associant une rémunération au suivi des pathologies chroniques, à la qualité et à la pertinence et à la séquence de soins, ainsi que les dotations pour la structuration de l’offre, tout en révisant la tarification à l’acte et au séjour.

Ils suggèrent de déployer ces mesures nouvelles, pour la plupart reposant sur l'incitation, en s'appuyant sur des expérimentations dont certaines sont déjà lancées dans le cadre de l'article 51 de la LFSS pour 2018, selon un calendrier qui s'étale jusqu'à 2022.

Ces nouvelles mesures sont définies selon quatre objectifs :

  • favoriser, avec la progression continue des maladies chroniques, le suivi au long cours des patients ;
  • accroitre globalement le niveau de qualité des prises en charge et, en particulier, améliorer la pertinence des soins en réduisant les soins inadéquats ou inutiles ;
  • créer les conditions de la transformation de l’offre de santé pour répondre à des besoins par nature évolutifs, en prévoyant notamment d’expérimenter de nouveaux modèles d’organisation de manière permanente ;
  • maintenir la réactivité du système tout en responsabilisant les acteurs sur leurs pratiques.

 

Rapport de la « task force » sur la réforme du financement du système de santé

 

 

- Radiodiagnostic : baisse de 25% en 5 ans de l’exposition des enfants aux rayonnements ionisants.

Selon un rapport de l’IRSN, l’exposition chez les enfants de moins de 16 ans aux rayonnements ionisants en lien avec les actes d’imagerie médicale a diminué de 25% entre 2010 et 2015.

L’IRSN a étudié l'ensemble des actes d’imagerie médicale diagnostique utilisant les rayonnements ionisants (radiologie conventionnelle, dentaire et interventionnelle diagnostique, scanographie et médecine nucléaire). L’institut note qu’en 2015, 73.325 examens diagnostiques pédiatriques ont été réalisés, soit 1,5% de plus qu’en 2010. Ce sont les enfants de 11 à 15 ans qui sont les plus fréquemment exposés, avec 993 actes pour 1.000 enfants en 2015. Les moins fréquemment exposés sont les enfants de 1 à 5 ans, avec 250 actes pour 1.000 enfants.

Dans la mesure où la « baisse de l’exposition moyenne des enfants est constatée alors que la fréquence des actes d’imagerie est globalement stable, elle est donc directement liée à la baisse de la dose efficace moyenne par type d’acte », conclut l’IRSN.

Selon l’institut, les évolutions technologiques, la sensibilisation des professionnels aux principes de justification et d’optimisation des examens, l’intervention accrue des physiciens médicaux et l’implication des autorités comme l’ASN, font partie des facteurs ayant pu contribuer à la diminution de l’exposition des enfants.

 

Rapport de l’IRSN

 

 

- Les dépenses du régime général d’assurance maladie ont progressé de 2,2% en 2018.

En 2018, les remboursements de soins du régime général ont progressé de +2,2%, et de +2,7% pour les remboursements de soins de ville En données brutes, l’évolution annuelle est de +2,4% pour le total des remboursements du régime général et +3,2% pour les remboursements de soins de ville.

Concernant les versements aux établissements de santé, l’évolution est de +1,8% en 2018. S’agissant, des soins hospitaliers de court séjour, la progression est de +1,8% pour les établissements publics et de +1,9% pour les établissements privés après +1,1% en 2017 et -0,1% en 2016. A la différence de 2017, la totalité des crédits mis en réserve dont le coefficient prudentiel a été reversée en 2018. Les dépenses liées aux hospitalisations en psychiatrie et en SSR s’accroissent de +2,8% et de +0,9%. Les versements aux établissements médico-sociaux progressent de +2,3%.

 

Communiqué de presse

 

 

 

Retour